Petit à petit, la chapelle des Roranches se métamorphose. Tout d’abord, il a été nécessaire de conforter la voûte avec un cintre, réaliser des travaux de coulinage des fissures et de rejointement des maçonneries.

Il a fallu arracher les souches des arbres qui menaçaient la structure, à la pelle mécanique, puis creuser un drain périphérique pour assainir l’environnement immédiat de la chapelle. Ensuite les tôles rouillées du toit ont été déposées, la vieille charpente également. Des chevons neufs et certains en réemploi ont installés. Les voliges à leur tour ont été posées.

Avant de poser les ardoises, la cloche a enfin été replacée dans le clocher. Quel plaisir de l’entendre sonner d’un son si clair !Les couvreurs de l’entreprise Amak en charge du chantier ont commencé la taille des ardoises de réemploi venant de divers bâtiments de la commune. On peut entendre les coups de marteau du couvreur qui pose toutes ces ardoises. Le toit reprend peu à peu son aspect d’antan. Cette phase de travaux devrait s’achever dans quelques semaines, si le temps le permet.

La seconde phase est en principe, prévue pour l’année prochaine. Les travaux suivants concerneront l’intérieur (plancher, menuiseries, murs intérieurs) et les enduits extérieurs.

Un dossier de demande de subvention sera déposé prochainement, mais chacun peut participer financièrement en versant un don défiscalisable à la Fondation du Patrimoine.

chapelle